Ode à la solitude

Dissout dans la foule
Perdu dans le moule
A la recherche du cool
Une silhouette en cagoule
S’approche et me souffle
D’une voix qui dessoule
“Qu’est ce que tu fous
Au milieu des vautours?”

Je lui dis “vas te faire foutre”
Elle reste là, sans mot, debout
Je pense à mes mains pressant son cou
Mais je lui accorde le bénéfice du doute
Donc je me mets à regarder autour
A scanner les alentours
Des 360 degrés de ouf
Au point de perdre la boule

Puis je me retourne
Vers la silhouette en cagoule
Et je lui dis “Je vois rien”
Elle dit “Je vois bien”
Soudain en moi grandit une forte rage
Une envie de saisir cette personne sans visage
La secouer jusqu’à ce que son pouls lâche
Puis d’un coup la haine se dissout dans un flash
Le doute disparait quand elle montre son visage

Moi: “Mais je te reconnais toi, la sage
T’as été là depuis mon jeune âge
C’est avec ta force que je tourne les pages
T’es mon mentor dans mon apprentissage
Tu remplis mon encrier quand j’écris
Tu es ma raison de cogiter
Tu souffles sur ma plume et la fait léviter
T’es à jamais présent, pas besoin d’être invitée
Pourtant je fais de mon mieux pour t’éviter

Personne ne me connaît aussi bien que toi
Certainement parce que t’es une partie de moi
Chaque décision que je prend sans ta voix
Est un visa vers une mauvaise voie
Et même si des fois je perds la foi
Et te déçois, tu gardes la tienne en moi
Ceci est une ode pour toi
Mon amie loyale
Solitude.

~1key

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.